3 artistes tunisiennes participent aux 25 ans de la créativité arabe, à Paris

3 artistes tunisiennes participent aux 25 ans de la créativité arabe, à Paris

- dans Non classé
0
partages
Partagez !
Twittez !
Partager
Partager
Partager
Partager
+
C'est quoi ce truc ?

Meriem Bouderbala, Nicène Kossentini et Nadiaa Kaabi-Linke, elles sont trois artistes tunisiennes parmi plus d’une trentaine en provenance de 15 pays arabes à prendre part à l’exposition d’arts plastiques « 25 ans de créativité arabe » organisée par l’Institut du monde arabe (IMA) à Paris rapporte dans une l’Agence TAP .  Cet événement se tiendra à l’occasion de la célébration de son 25ème anniversaire.

 Faire connaitre la création contemporaine arabe

Se poursuivant jusqu’au 3 février 2013 dans les différents espaces de l’IMA, cette exposition vise à faire connaître la création contemporaine arabe dans ses médiums les plus variés: photographies, vidéos, installations interactives, peintures et sculptures.

Explorant différentes thématiques, la visite virtuelle nous fait découvrir la diversité et la richesse des créations proposées par les artistes, qui bien que chacun possède sa propre source d’inspiration, ils abordent tous des thématiques universelles: le corps, l’identité, le patriotisme, l’histoire et la religion.

Chacune des trois artistes tunisiennes décrypte à sa manière, sa vision du passé, du présent et de l’avenir.

La vidéaste Nicène Kossentini participe avec une série photographique intitulée « What de water gave me », des œuvres à travers lesquelles, le regard de l’observateur se perd dans le visible et l’invisible d’une figure en train de suffoquer.

Un panorama exhaustif de la création arabe contemporaine

Meriam Bouderbala quant à elle vise à travers ses six tableaux « Flag Nympheas » sélectionnés dans la thématique « drapeaux » à montrer sa tristesse et sa peur « Mon pays s’enfonce et se noie, la surface étale de l’eau révèle sa lente immersion » (sa note de présentation).

Pour Nadia Kaabi, c’est plutôt l’histoire qui l’intéresse. Son œuvre « Tunisian Américains » est une installation qui consiste en quatre étagères en bois ou sont rangées 20 bouteilles en verre, dimensions variées, dont le contenu est le sable des tombes de soldats américains morts en Tunisie pendant la seconde guerre mondiale.

L’exposition présente un panorama exhaustif des multiples recherches artistiques qui depuis 25 ans, « sont parties prenantes de la création arabe contemporaine » comme le décrit si bien, le site officiel de l’Institut du Monde arabe.

 Communiqué

Partagez !
Twittez !
Partager
Partager
Partager
Partager
+

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez aussi aimer

La Tunisie à 280 euros la semaine en 4 étoiles tout compris !

0partages Partagez ! Twittez ! Partager Partager Partager