Carthage et Sidi Bou Saïd

Carthage et Sidi Bou Saïd

- dans Villes
0
partages
Partagez !
Twittez !
Partager
Partager
Partager
Partager
+
C'est quoi ce truc ?

Carthage (Présentation)

Sur la colline de Byrsa, subsistent encore quelques rares vestiges archéologiques provenant de l’antique Carthage, mais également ceux de l’époque romaine.
Une très belle vue panoramique s’offre à nos yeux. Celle-ci s’étend de la presqu’île de Carthage, jusqu’à une partie de l’agglomération de la ville de Tunis, en passant par la plaine de la Soukra et ses jardins ô combien verdoyants.

La ville de Carthage
Thermes d’Antonin à Carthage

A découvrir dans la ville de Carthage:

Sur la colline de Carthage:

– Le quartier punique: appelé également  » quartier Hannibal « , il date de l’époque tardive. Epousant le relief de la colline, ce quartier contient également des escaliers qui font face au dénivelé du terrain. Sa forme est orthogonale.
Constituées d’un long couloir autours duquel se trouvent plusieurs pièces d’habitation, chaque maison avait sa propre citerne d’eau qui répondait aux besoins de ses propriétaires, contrairement à l’époque romaine, dont la principale spécificité constituait à faire parvenir l’eau publique à l’ensemble des habitations.
– Le musée national de Carthage : Aménagé au début du siècle dernier au rez-de chaussée d’un scolasticat de religieux catholiques, l’édifice se situe à l’emplacement même de l’acropole de Carthage.
Le musée abrite la plus importante collection d’objets provenant du site de Carthage et couvrant les périodes phénico-punique, romano-africaine et arabo-musulmane.

– La cathédrale de Saint Louis : D’origine byzantine, elle fût édifiée à la fin du 19ème siècle, en l’honneur du roi Louis IX, mort à cet endroit. Connue actuellement sous le nom d’Acropolium de Carthage, elle a perdu sa vocation de culte pour être transformée en un lieu culturel dédiée à la culture ou se déroulent des expositions, concerts et rencontres.

Aux alentours de la ville de Carthage:

– Les termes d’Antonin: Il s’agit des thermes les plus grandes de l’Afrique romaine et qui plus est, l’un des plus riches sites archéologiques de Carthage. Elle ont été édifiées en l’an 165 après J.C, sous le règne d’Antonin.
Cet imposant monument, situé en bord de mer, était jadis constitué de trois niveaux et surmonté de coupoles, comme en témoigne une reconstitution d’origine. Non loin, on peut apercevoir plusieurs jardins ou sont encore enfouis une multitude de vestiges romains et carthaginois.
Aujourd’hui, il ne reste plus que le niveau inférieur de cet édifice qui reflète pourtant un degré de maîtrise considérable du système de chauffage pour l’époque.

Le théâtre romain de Carthage: Creusé à même la colline qui l’abrite, cet imposant édifice romain construit au 2ème siècle peut accueillir jusqu’à 10 000 spectateurs. Il est devenu depuis les années 60 un lieu incontournable ou se déroulent chaque année, diverses manifestations culturelles, notamment en été.
L’amphithéâtre : Situé à l’ouest de la colline de Byrsa, il fût construit par les romains au 2ème siècle. Durant le 6ème siècle, le monument assista au martyres des saintes Perpétue et Félicité.
Le Tophet: Situé dans le quartier de Salammbô, il s’agit d’une nécropole d’époque carthaginoise ou gisent des stèles et urnes funéraires. A l’origine, un sanctuaire dédié aux divinités officielles (Baal Hamon et Tanit) contenait un autel servant au sacrifice d’êtres humains. On y aurait même pratiqué les sacrifices de nouveaux nés, car des fragments d’ossements ont été retrouvés sur place.

Le village de Sidi Bou Saïd:

Dominant tout le Golfe de Tunis, le paisible petit village de Sidi Bou Saïd, aux pittoresques demeures blanches écarlates et bleues, semble refléter à lui tout seul, toute la splendeur de la méditerranée.

Sidi Bou Said
Sidi Bou Said

Il fût jadis un village de pêcheur avant d’être transformé au 13ème siècle, en lieu de pèlerinage destiné à la méditation et à la prière. Le village de Sidi Bou Said tire son nom d’un saint homme : Abou Said-El Béji qui selon la légende, possédait certains dons. A sa mort, il fût enterré sur place, dans un lieu appelé «Zaouia», un édifice religieux musulman.

En parcourant les ruelles pavées de ce village pittoresque, on est immédiatement fasciné par ces belles maisons aux merveilleux contrastes de fenêtres bleues et de murs blancs tapissés de chaux. Un bougainvillier adossé à un mur, vient parfois rajouter une note envoûtante à cette architecture, fruit d’un mélange arabe et andalou mutli-séculaire. Sans oublier les splendides portes massives cloutées qui différent d’une demeure à l’autre.
Le peintre Paul Klee, le philosophe Michel Foucault ou encore les écrivains André Gide et Garcia Lorca, ont été immédiatement séduits par ce petit village, transformé à partir du 20ème siècle en un haut lieu de villégiature.

A découvrir à Sidi Bou Saïd

La maison du Baron d’Erlanger : Ouvert au public, ce palais qui porte le nom d’Ennejma Ezzahra (l’étoile de Vénus) fut construit en 1922 par Rodolphe d’Erlanger, un baron franco-britannique tombé fou amoureux de la Tunisie. Suite à son acquisition par l’Etat tunisien, ce palais fût transformé en Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes (CMAM). Ce complexe culturel dédié au patrimoine musical tunisien abrite entre autre, une exposition permanente d’instruments de musique.
Le café des nattes : Il porte ce nom suite aux nattes qui tapissent l’intérieur, constitué de plafonds à solives et de colonnes. Autrefois, il abritait plusieurs soirées organisées par mélomanes tunisois.
Le café Sidi Chaabane : Ce lieu incontournable est surnommé le café des délices. Il offre une vue imprenable sur le Golfe de Tunis. Durant les soirées d’été, les tunisois y viennent en famille ou entre amis, afin d’y déguster un bon thé à la menthe ou pour fumer un narguilé subtilement parfumé.

La demeure Dar El Annabi : Elle appartenait à un ancien mufti qui portait le nom d’El Annabi. Constituée de pas moins de cinquante chambres, elle est de style arabo andalou.

Surnommée jadis le « palais des milles et une nuits», elle a été par la suite transformée en musée abritant toute une collection d’objets (photographies, robes de mariées, bijoux…). Découvrez notre reportage sur Dar el Annabi.

Plan de Carthage et Sidi Bou Saïd


Agrandir le plan

Afin d’organiser votre séjour en Tunisie, découvrez notre sélection d’hôtels à Carthage!

Partagez !
Twittez !
Partager
Partager
Partager
Partager
+

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez aussi aimer

Sud Tunisien

0partages Partagez ! Twittez ! Partager Partager Partager