Cinéma: « La nuit du 16 mm », à la maison de la culture Ibn Khaldoun de Tunis

Cinéma: « La nuit du 16 mm », à la maison de la culture Ibn Khaldoun de Tunis

- dans Non classé
0
partages
Partagez !
Twittez !
Partager
Partager
Partager
Partager
+
C'est quoi ce truc ?

La maison de la culture Ibn Khaldoun de Tunis accueillera le 3 Août 2012 à partir de 22h, une soirée intitulée « La nuit du 16 mm », rapporte l’agence TAP.  Cet événement, dédié à la projection de films et de courts-métrages est organisé par le Ciné club de Tunis en collaboration avec la Fédération tunisienne des ciné-clubs.

 

Les films programmés sont  »Sous la pluie de l’automne » d’Ahmed Khechine (1969), « Les ambassadeurs » deNacer Ketari (1975), « L’aube » de Omar Khelifi (1966) et « Fatma 75″ de Selma Baccar » (1975). Trois courts métrages seront aussi projetés: « Garbagi », « Zerda » et « Dar jwad ».

Synopsis des films de la soirée « La nuit du 16 mm »:

 »Sous la pluie d’automne » décrit la vie étouffante dans une ville de l’intérieur de la Tunisie : Kairouan. Une famille pauvre, délaissée par le père, ivrogne. L’aîné, chômeur, veut émigrer. Sa sœur aînée, qui travaille dans une usine, tombe amoureuse d’un jeune mécanicien peu scrupuleux qui la séduit et l’abandonne. Elle est alors chassée de la maison par son frère, sous la pluie battante.

« Les ambassadeurs » évoque quant à lui, la vie des émigrés nord- africains dans le quartier de la Goutte d’Or à Paris, où les deux communautés arabe et française sont forcées de cohabiter. Des agressions racistes aboutissent à un double assassinat.

« L’aube » d’Omar Khelifi revient sur les événements qui ont amené l’indépendance de la Tunisie. Dans « Fatma 75 », Selma Baccar fait revivre trois générations de femmes et trois manières de prise de conscience : de la création de l’Union des Femmes Tunisienne (années 30) en passant par les années 50 pour arriver à la période actuelle. Tout au long de cette période, la réalisatrice occulte le rapport entre la lutte des femmes et la lutte nationale pour l’indépendance, jusqu’aux acquis de la femme tunisienne (Code du Statut Personnel,…).

M.B.N

Partagez !
Twittez !
Partager
Partager
Partager
Partager
+

Commentaires Facebook

1 Commentaire

  1. Pingback: Cinéma: « La nuit du 16 mm », à la maison de la culture Ibn Khaldoun de Tunis | Cinéma sud-méditerranéen | Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez aussi aimer

La Tunisie à 280 euros la semaine en 4 étoiles tout compris !

0partages Partagez ! Twittez ! Partager Partager Partager