La création de Carthage

La création de Carthage

- dans Découvertes
0
partages
Partagez !
Twittez !
Partager
Partager
Partager
Partager
+
C'est quoi ce truc ?

Le Berbères furent les premiers habitants de la Tunisie. Leur présence remonte au paléolithique, période durant laquelle plusieurs populations sont venues s’installer (provenant essentiellement de l’Afrique orientale et de la péninsule Ibérique).

Mais c’est surtout l’avènement des phéniciens venus fonder la légendaire cité de Carthage qui bouleversa à jamais l’histoire de la Tunisie. Selon la légende, ce serait la reine Elyssa Didon, sœur du roi de Tyr Pygmalion, qui fonda la cité, avec l’aide quelques colons et de guerriers, vers le milieu du 8ème siècle (En 814 av. J-C).

A peine 150 ans après la fondation de la ville, les Carthaginois construisent des comptoirs économiques au sein des iles Baléares, puis, alliées aux Etrusques prennent possession de la Sicile, puis de la Sardaigne, en chassent les Corses et les Grecs. Durant cette période, ils acquirent leur réputation légendaire de commerçants.

La ville de Carthage
Thermes d’antonin à Carthage

Face à tant de rayonnement et de prospérité, il était tout naturel que la jalousie s’installe chez Rome, la future rivale de Carthage, pour les siècles à venir. Surtout que l’Empire romain constituait à cette période, l’autre grande puissance de la méditerranée, notamment sur le plan militaire. Trois guerres (appelées guerres puniques) ont ainsi opposé ces deux grandes civilisations.

La première guerre punique (264-241 av. J.-C.)

Cet affrontement qui s’est déroulé la plupart du temps en mer, concernait la Sicile revendiquée jadis par les deux camps, vu la position géographiquement équidistante de cette île. Ce long combat, ponctué de victoires et de défaites ici et là, tourna finalement à l’avantage de Rome qui annexa par la suite, une partie de la Sicile.

La Deuxième guerre punique (218-202 av. J.-C.)

Contrairement à la première guerre qui fut essentiellement navale, celle-ci de démarqua par son côté terrestre et ses coûts économiques et humains considérables.

Plusieurs raisons pourraient être à l’origine de cette guerre: Primo: La perte de la Sardaigne par Carthage. Secundo: La haine viscérale que vouait Hannibal Barca vis-à-vis de Rome qui selon la légende, aurait été transmise par son père, Hamilcar qui l’obligea tout jeune, à respecter ce sermon.

Enfin, la troisième raison, qui semble la plus probable, concerne le siège de Sagonte en Hispanie (Espagne Actuelle). Hannibal profita de cette victoire pour établir une base qui lui permit d’organiser ses troupes (constituées de plusieurs milliers de valeureux guerriers et d’éléphants). Ces derniers lui servirent par la suite, à traverser les Alpes et les Pyrénées afin d’envahir l’Italie. Il faillit entrer à Rome mais y renonça.

A la fin, les Carthaginois perdent la guerre. Cependant, les romains n’ont jamais subit autant de pertes: on peut citer la bataille de Cannes, considérées comme étant l’une des plus grandes de l’antiquité: malgré un nombre de soldat bien inférieur (50 000) Hannibal réussit, grâce à son stratège militaire et tactique (reprises par la suite par les armées du monde entier) à terrasser son adversaire constitué de 85 000 hommes. Selon les sources, entre 45 000 et 60 000 légionnaires et alliés périrent durant cet affrontement.

La troisième guerre punique(149-146 av. J-C)

Occupée à repousser les invasions numides, Carthage ne put supporter l’offensive perpétrée par Rome en Afrique. Obsédés par cette ville africaine et craignant une nouvelle offensive punique, les romains n’ont d’autre choix que de la détruite, selon les propres termes de Caton (Delenda est Carthago= Carthage doit brûler).

La fin tragique de Carthage

Mené par Scipion l’Africain, le siège de Carthage dura 3 ans et se termina par une fin tragique: la ville fut complètement détruite, ses restes rasés (puis remblayés) et le sol fût semé de sel afin que rien ne puisse repousser. Ce rituel illustre parfaitement la crainte qu’entretenait, Rome face à Carthage. Malgré cette défaite, la civilisation carthaginoise ne disparaitra pas pour autant, puisqu’elle renaitra par la suite, en une toute nouvelle civilisation: celle de l’Afrique romaine.

Partagez !
Twittez !
Partager
Partager
Partager
Partager
+

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez aussi aimer

La Tunisie à 280 euros la semaine en 4 étoiles tout compris !

0partages Partagez ! Twittez ! Partager Partager Partager