Djerba

Djerba

- dans Villes
0
partages
Partagez !
Twittez !
Partager
Partager
Partager
Partager
+
C'est quoi ce truc ?

Découvrons l’histoire de Djerba avant de la visiter!

Dès l’antiquité, l’on surnommait Djerba « l’île aux Lotophages » en honneur du lotos, un délicieux fruit au goût de miel qu’Ulysse et ses compagnons goutèrent après y avoir débarqué, de retour de la guerre de Troie. Selon la légende, quiconque aurait goûté à ce fruit si exquis renierait à jamais sa famille et sa patrie.

En proie à diverses convoitises, ses côtes furent à maintes reprises prises d’assaut et occupées par les grecs, phéniciens, romains…
A l’époque du moyen âge tardif et les siècles qui suivirent, les vandales et byzantins furent attirés par la splendeur de l’ile et son doux climat.

Fort de Djerba
Fort de Djerba

Vers le 16ème siècle, la bataille de Djerba marqua sans doute l’une des plus importantes dates de son histoire. En effet, cette période était caractérisée par la présence de deux principales puissances dominant le bassin méditerranéen: d’un coté les ottomans (turcs) avec à leur soldes, les pirates et corsaires barbaresques (habitants du Maghreb) et d’un autre coté, l’Espagne et la république de Venise. Cette dernière, se sentant menacée par les turcs, entrepris une croisade maritime à leur encontre.
La bataille se solda par une lourde défaite pour les espagnols et leurs alliés qui perdirent un total de 18 000 hommes.

Situation géographique de l’île de Djerba (bon à savoir avant votre séjour)

D’une superficie de 514 Km², Djerba est une ile située dans le sud-est de la Tunisie, plus précisément dans le Golfe de Gabès. Plantée de palmier et d’oliviers à perte de vue, elle est caractérisée par un climat semi-aride avec des températures annuelles moyennes de 20°. Elle est séparée du continent par le canal d’Ajim, large d’à peine 2 Kms,. Djerba est cependant rattachée au continent, depuis l’époque romaine par El Kantaar, une chaussée longue de 6 Kms reliant son extrémité sud-est à la péninsule de Zarzis. On y accède à l’aide bac et de ferries.

Djerba est formée de trois municipalités : Houmt Souk, Midoun et Ajim.

Une magnifique station balnéaire profitant de 20km de plages de sables dorés est située entre Aghir et Houmt Souk. Cette zone touristique par excellence est constituée de différents hôtels 4 et 5 étoiles avec centres de thalassothérapie et de remise en forme intégrée, casinos et terrains de golf aménagés.
Constituée jadis d’un mélange de peuples issus de plusieurs pays de la méditerranée (maltais, italiens, espagnols…), les habitants de Djerba (les djerbiens)sont actuellement constitués majoritairement d’arabes musulmans et d’une minorité
de juifs et de berbères.

A découvrir à Djerba lors de votre séjour:

Houmt souk
Il est constitué de belles demeures du début du siècle aux caractéristiques architecturales typiques de la région, de souks et de places très animées, la plupart bondées de cafés et restaurants. Vous pourrez y effectuer une pause café autour d’un bon thé à la menthe ou une citronnade bien fraiche.

Guellala
Située dans le sud de l’île de Djerba, ce petit village est réputé pour ses poteries blanches et rouges : vases, cruches, gargoulettes…Ici, tout le monde s’adonne à cette artisanat millénaire.

Le musée des arts et traditions populaires

Ce musée est installé en plein cœur d’un sanctuaire (Zaouia) consacré à un saint homme nommé Sidi Zitouni.

De style architectural local, surmonté de coupoles couvertes de tuiles vertes vernissées, aux murs agrémentés de décors en stuc ciselé et de carreaux en céramique, cet endroit abrite de rares collections d’objets artisanaux djerbiens. On peut ainsi admirer une très belle collection de costumes traditionnels ou encore des bijoux aux origines juifs et musulmans.

Le fort Ghazi Mustapha :

Appelé également Borj El Kebir , ce fort arabe édifié au 15ème siècle afin de contrer une campagne espagnole menée par le roi Alphonse V d’Aragon.

La synagogue de la Ghriba:

Il s’agit d’une des plus anciennes synagogues au monde (20 siècles). Elle est située dans le village d’ El Riadh au sud de Houmt Souk. Elle refermerait plusieurs objets sacrés provenant du temple de Salomon tels que des manuscrits des tables de la Loi, des reliques, des pierres…

Chaque années, des pèlerins du monde entier viennent y célébrer les trois semaines de Pâque Juive.

Le site archéologique de Méninx

Ce comptoir phénicien fondé au 10ème siècle av. J.-C a connu son apogée durant la période romaine, où il devint la capitale de l’ile de Djerba. Pendant des siècles, cette glorieuse cité a été considérée comme une plaque tournante du commerce entre l’Afrique et l’Orient. On y trouvait notamment des épices, essences rares, parfum, encens…

Les anciens vestiges d’El Kantara (« Le pont » en arabe)

Il se trouve a proximité de Méninx. Il s’agit d’une route longue de 6 km aménagée par les romains afin de relier Djerba avec la côte. Cette dernière fut remplacée tout récemment (1951) par une route d’asphalte qui relie l’ile au littoral.

Bordj El Rouss (la tour des Crânes) 

Cette tour macabre fût érigée en en 1560 non loin du Fort Ghazi Mustapha, sous ordre de Dragut Pacha (célèbre corsaire turc) à l’aide de crânes de soldats espagnols, vaincus lors de la bataille de Djerba.

Cet édifice avait pour but de semer la terreur chez l’ennemi espagnol en leur rappelant le sort qu’il auraient à subir s’ils décidaient encore de vouloir reconquérir cette ile. En 1848, ce vestige a été démoli sous ordre du Bey de Tunis qui restitua les ossements aux habitants chrétiens de l’ile afin qu’ils puissent les enterrer.

Plan de Djerba


Agrandir le plan

Afin d’organiser votre voyage à Djerba en Tunisie, découvrez notre sélection dhôtels à Djerba !

Partagez !
Twittez !
Partager
Partager
Partager
Partager
+

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez aussi aimer

Sud Tunisien

0partages Partagez ! Twittez ! Partager Partager Partager