Exposition au musée de Carthage du trésor archéologique spolié par le clan Ben Ali

Exposition au musée de Carthage du trésor archéologique spolié par le clan Ben Ali

- dans Non classé
0
partages
Partagez !
Twittez !
Partager
Partager
Partager
Partager
+
C'est quoi ce truc ?

Une exposition archéologique exceptionnelle ayant pour thème « Patrimoine spolié, patrimoine récupéré » a été inaugurée mardi après-midi par Moncef Marzouki, Président de la République Tunisienne provisoire, au musée national de Carthage, reporte une dépêche TAP.

Cette exposition regroupe plus de 93 pièces archéologiques récemment retrouvées dans les anciennes demeures  du clan  Ben Ali (Sakhr El Materi et de Belhassen Trabelsi) : au Palais Sidi Dhrif, à Hammamet, à Sidi Bou Saïd et à la Soukra.

Une centaine de pièces archéologiques sélectionnées parmi plus de 300

Cette exposition qui présente des objets de nature et d’époques diverses est constituée de chapiteaux, statuettes, stèles, vases, objets en terre cuite ainsi que d’un mobilier ancien.

Récupérées, elles seront exposées jusqu’au 31 mars pour marquer définitivement le retour aux annales du patrimoine national de pièces auparavant spoliées et illégalement soustraites du domaine public.

Montée et réalisée par une équipe pluridisciplinaire de l’Institut National du Patrimoine (INP), l’exposition regroupe une centaine de pièces sélectionnées parmi un échantillon de 300 pièces archéologiques saisies. Il s’agit d’objets de céramique, des bijoux, des stèles et des sculptures des V et VIème siècles avant J-C.

Dionysos, Hercule, Vénus et tant d’autres figures mythologiques

Parmi les pièces maîtresses de cette exposition, on citera des bijoux et de la céramique fine de très grande beauté: des cruches, petite amphore et vases à figures datant des 5èmes, 4èmes et 3èmes siècles avant J-C.

Plusieurs figurines reprennent notamment des récits mythologiques comme le combat de Hercule et du lion Némée ou encore des scènes de la vie quotidienne romaine.

Dans la collection de céramiques, figure en particulier le vase-statuette de la vielle femme ivre dont on ne connaît que quatre exemplaires en Tunisie. Parmi les statues qui se démarquent pour leur beauté artistique et leur valeur archéologique, l’on retrouve la statuette en bronze de Dionysos agaçant une panthère, la partie intérieure d’une statue de Vénus défigurée pour être utilisée comme vasque en plus d’une collection de stèles funéraires épigraphes.

Le public pourra également admirer des éléments de décor architectonique, des chapiteaux et des corbeaux des époques punique, romaine et arabe, ainsi qu’une collection en bois et de meubles comprenant des coffres de voyage, pour le rangement d’habits, bijoux et documents.

Tunisie.fr

Partagez !
Twittez !
Partager
Partager
Partager
Partager
+

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez aussi aimer

La Tunisie à 280 euros la semaine en 4 étoiles tout compris !

0partages Partagez ! Twittez ! Partager Partager Partager