Peintures et sculptures kairouanaises sur bois au musée du Bardo

Peintures et sculptures kairouanaises sur bois au musée du Bardo

- dans Non classé
0
partages
Partagez !
Twittez !
Partager
Partager
Partager
Partager
+
C'est quoi ce truc ?

Une exposition inédite  intitulée «Peintures et sculptures kairouanaises sur bois » vient d’être inaugurée au musée national du Bardo et ce, à l’occasion des récents travaux d’agrandissement et de modernisation du musée national du Bardo selon l’agence TAP.

Issue directement du patrimoine culturel tunisien, cette exposition temporaire unique dans tout le monde arabe, est réservée à l’histoire du bois qui a orné et qui embellit encore de nos jours la première mosquée de l’occident musulman, la mosquée Okba Ibn Nafaa.

exposition au musée du Bardo

Célébrant les récents travaux d’agrandissement et de modernisation du musée national du Bardo, cette exposition est consacrée à l’étude du bois archéologique en Tunisie, elle constitue un élément fondamental du monument de l’art et de la culture de l’islam.

Adnane louhichi, directeur général de l’Institut national du patrimoine, l’a qualifié de tournant en matière de mise en valeur du patrimoine tunisien. « Elle constitue le point de départ d’une démarche visant à valoriser les collections méconnues ou injustement peu sollicitées par les musées. Nous espérons aussi ouvrir des perspectives de recherches archéologiques et archéométriques afin d’approfondir les études sur l’histoire de l’art en Tunisie dont notamment l’évolution de la calligraphie islamique de l’Ifriquia» a-t-il précisé.

Les pièces exposées, au nombre d’une quarantaine, sont extraites parmi des centaines d’objets  entreposées mais non encore totalement restaurées parmi les réserves de l’Institut National du Patrimoine (INP) à Kairouan.

Ces pièces ont été choisies et traitées au vu de leur valeur artistique et historique et représentent d’une part les composantes des plafonds et d’autre part des œuvres maîtresses des gouvernants de l’islam classique ifriqiyen.

L’exposition qui occupe une aile spécialement aménagée du musée du Bardo ne comprend qu’une infime partie de la collection de bois de la mosquée de Kairouan. Une collection considérée comme la plus grande du monde islamique. Plusieurs pièces en bois sont toujours présentes, scellées in situ dans le faux plafond de la salle de prière de la Grande mosquée. Trois milles autres pièces restent conservées dans les dépôts archéologiques de l’INP à Kairouan.

Partagez !
Twittez !
Partager
Partager
Partager
Partager
+

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez aussi aimer

La Tunisie à 280 euros la semaine en 4 étoiles tout compris !

0partages Partagez ! Twittez ! Partager Partager Partager