Les « chroniques de la révolution tunisienne » vue par des jeunes

Les « chroniques de la révolution tunisienne » vue par des jeunes

- dans Non classé
0
partages
Partagez !
Twittez !
Partager
Partager
Partager
Partager
+
C'est quoi ce truc ?

La première du film documentaire  »Chroniques de la Révolution, une histoire racontée par les Jeunes » a été présentée samedi soir, à Tunis au cinéma « Le Palace », à l’occasion du 1er anniversaire de la révolution tunisienne, en présence des artistes et équipes de tournage tunisienne et française du film et de représentants des médias.

Ces chroniques d’1h20 mn, traitent de la révolution du 14 janvier 2011, à travers des séquences puisées de courts et long métrages, réalisés par huit jeunes et moins jeunes, provenant de différents milieux et régions (Regueb, Kasserine, Gabès, Sousse, Ariana, Kram, Jbel Lahmerà). Elles reflètent leur perception de ce pan de l’histoire tunisienne.

Mohamed Ayoub Ammar, Sayeb Bel Hadj Amor, Houssem El Ouedreni, Jihene Brahem, Achraf Ammar, Aymen Jebali, Nader El Waed et Ahmed Errezgui nous livrent ainsi leurs histoires et leur vision du futur.

Le tout est ponctué de témoignages poignants de figures internationales d’origine tunisienne de divers horizons et religions: l’humoriste Michel Boujneh, l’actrice Claudia Cardinale, le scénariste dessinateur-chroniqueur Georges Wolinski, l’auteure, journaliste et réalisatrice Françoise GALLO, l’écrivain Albert Memmi, et son frère le philosophe, Georges Memmi.  Ils témoignent, avec beaucoup de cœur, parfois d’humour et d’objectivité sur la manière dont ils ont vécu et perçu la révolution de leur pays d’origine, qu’ils chérissent.

Le réalisateur Habib Mestiri déclare que ce film avait démarré par une simple découverte, celle de son fils qui échangeait des images, des clips et des textes, sur « Facebook » durant cette période, d’où l’idée de  »sauvegarder ces échanges, et ce que racontent et créent les gens et surtout les jeunes avec leurs montages, pour concevoir une mémoire de l’histoire, différente de la version officielle » a-t-il conclu.

Ce film est coproduit par Lassaad Goubantini (Ciné 7ème Art – Tunisie) et Alain Souffi (Deep Vision-France).

 

Source: TAP

Partagez !
Twittez !
Partager
Partager
Partager
Partager
+

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez aussi aimer

La Tunisie à 280 euros la semaine en 4 étoiles tout compris !

0partages Partagez ! Twittez ! Partager Partager Partager