Tout savoir sur la Tunisie (Présentation)

Tout savoir sur la Tunisie (Présentation)

- dans Découvertes
0
partages
Partagez !
Twittez !
Partager
Partager
Partager
Partager
+
C'est quoi ce truc ?

La Tunisie (تونس) est un Etat d’Afrique du Nord baigné par la mer Méditerranée au nord et à l’est, et bordé par la Libye au sud-est et au sud et par l’Algérie au sud-ouest et à l’ouest.

Tunis sa capitale, est située dans le nord-est du pays, au fond du golfe de Tunis. Plus de 30 % de la superficie du territoire est occupée par le désert du Sahara, le reste étant constitué de régions montagneuses et de plaines fertiles, berceau de la civilisation carthaginoise qui atteignit son apogée au IIIe siècle av. J.C., avant de devenir le « grenier à blé » de l’Empire romain.

Le climat de la Tunisie

Il se divise en sept zones bioclimatiques, la grande différence entre le nord et le reste du pays étant due à la chaîne de la dorsale tunisienne qui sépare les zones soumises au climat méditerranéen de celles soumises au climat aride engendré par le Sahara.

En raison de sa situation géographique, le climat tunisien est influencé par divers types de vents : la côte nord est exposée aux vents marins soufflant depuis le sud de la France, ce qui provoque une baisse significative des températures et une hausse des précipitations, et le sud du pays aux vents chauds et secs tels le Sirocco qui souffle sur les grandes étendues désertiques et les plaines. Le pays bénéficie également d’un taux d’ensoleillement important (dépassant 3 000 heures par an). Concernant les températures, celles-ci peuvent varier énormément d’une région à une autre de la Tunisie. S’il peut faire quelques degrés au-dessous de 0 °C en hiver dans les montagnes de Kroumirie, la température grimpe parfois en été, aux environs de 50 °C, notamment dans les régions désertiques.
La pluviométrie annuelle varie également selon les régions :Le taux se situe entre 1 000 millimètres au nord du pays, 380 mm au centre et généralement moins de 300 mm au sud.

 Généralités sur la Tunisie

Superficie : >164 000 km

Nombre d’habitants : 10 272 000 (estimation pour 2009)

Nom des habitants : Tunisiens et Tunisiennes

Capitale : Tunis

Langue : Arabe et français

Religion: L’islam est la religion officielle. Il existe cependant une petite communauté juive et chrétienne qui ne dépassent guère les 2% de l’ensemble de la population

Monnaie : Dinar tunisien ( 1€ = 1.93 dinar)

Indicatif : +216

Chef de l’Etat : Moncef Marzouki (provisoire)

Chef du gouvernement provisoire : Hammadi Jebali

Nature de l’Etat : République à régime semi-présidentiel

Constitution :

Entrée en vigueur : 1er juin 1959

Révision : décembre 1969, mars 1975, avril 1976, juin 1981, juillet 1988, juillet 1999, juin 2002

Le Parlement se compose de la Chambre des députés et de la Chambre des conseillers.

Le Tourisme en Tunisie

Le tourisme tunisien, deuxième source de devises après le pétrole, occupe une place prépondérante au sein de l’économie du pays qui puise sa force dans les possibilités offertes par un littoral ensoleillé, bordé de plages de sable fin et d’une mer d’un bleu azur. Qui plus est, la Tunisie est connue pour la richesse de ses sites archéologiques situés au sein de villes pittoresques qui bénéficient toutes d’excellentes infrastructures hôtelières. Celles-ci s’adressent à une clientèle européenne, principalement française, allemande et scandinave.
En Tunisie, le tourisme se répartit en cinq zones principales : le littoral nord-ouest, le littoral de Carthage et de Sidi-Bou-Saïd, à quelques kilomètre de Tunis; le golfe d’Hammamet, qui inclut Nabeul ; les stations du Sahel, qui englobent Sousse et Monastir ; le Sud, avec Djerba la douce (également surnommée l’ile des Lotophages selon la légende) et les échappées sahariennes des Matmata, de Tozeur, de Nefta, de Kebili et de Douz.
La politique d’encouragement du tourisme tunisien (surtout balnéaire) a été initiée à l’orée des années 60. Il n’a cessé depuis de progresser : Le nombre de visiteurs est passé de 105 000 en 1963 à 2,1 millions en 1981, puis à 3,5 millions en 1992. Enfin, il était de 7 millions en 2008. La recette annuelle liée à ce secteur constitue 9 % du produit national brut.

La faune

On évoquait déjà depuis l’antiquité_ en témoignent les innombrables mosaïques romaines (la plus importante au monde se trouvant au musée national du Bardo à Tunis), la présence d’éléphants, d’ours, de hyènes, léopards et même de lion en Tunisie. Ils étaient jadis utilisés dans les jeux de cirques, pour des combats contre des gladiateurs mais également pour la mise à mort des condamnés. Cependant, la Tunisie recèle encore d’innombrables variétés d’animaux sauvages tels que les gazelles du désert, les renards, les fennecs, les antilopes, les loups, sangliers…Sans parler des reptiles, oiseaux migrateurs (le flamant rose), des rapaces (faucons, éperviers, aigles…).

La Flore

Selon chaque région, la flore peut varier : d’un coté, on trouve les régions côtières, similaires à celles de l’Europe méridionale regorgeant de maquis, forêts de chênes, prairies et garrigues. Concernant le sud, la végétation est plutôt du genre aride à l’instar de l’alfa, utilisée entre autre dans la confection de couffin, sortes de paniers traditionnels typiquement tunisiens. Quant à l’extrême sud, on y découvre la magie des oasis avec leurs légendaires palmiers-dattiers.

Situation politique

Depuis le 14 janvier 2011, date de sa révolution (la première dans tout le monde arabe) la Tunisie vit actuellement une transformation tant au sein de la société civile que dans les principaux secteurs (économie, tourisme, éducation,emploi, industrie…).
Mais ce sont surtout les prochaines élections législatives, garantes d’un Etat démocratique ou règnent stabilité et prospérité qui permettront à la Tunisie de vivre une véritable renaissance. Débarrassée enfin du joug d’une dictature qui sévit depuis près de 23 années, le nouveau pouvoir fera en sorte de combattre tous les aspects de la corruption, devenue monnaie courante, du temps de Ben Ali et de sa belle famille, les Trabelsi.

Situation sécuritaire en Tunisie

Il s’agit peut être du seul point positif qui ai perduré et ce, bien avant la révolution. En effet, Ben Ali avait mis un point d’honneur a contrôler les divers aspects de la sécurité intérieure du pays, à tel point que la Tunisie a été assimilées à un Etat policier.
Bien que tous ces moyens aient servit à des fins personnelles (renseignement, mise sur écoute des opposants politiques, actes de tortures…) il faut reconnaitre avec objectivité, qu’il régnait un excellent climat de sécurité en Tunisie
Malgré quelques différends qui les ont opposé au gouvernement actuel et une situation de guerre qui a perduré près de 6 mois en Libye-un pays voisin-, les forces de l’ordre (police et garde nationale) n’ont jamais relâché leur vigilance et ont toujours fait respecté l’ordre et la sécurité.
Dernièrement, un projet liée à un plan de réforme de la sécurité a même été instauré. Le programme comprend : une augmentation de l’effectif général, une amélioration des compétences professionnelles, la création de syndicats…

Plan de la Tunisie


Agrandir le plan

Partagez !
Twittez !
Partager
Partager
Partager
Partager
+

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez aussi aimer

La Tunisie à 280 euros la semaine en 4 étoiles tout compris !

0partages Partagez ! Twittez ! Partager Partager Partager