Promotion du tourisme japonais en Tunisie

Promotion du tourisme japonais en Tunisie

- dans EVASION
0
partages
Partagez !
Twittez !
Partager
Partager
Partager
Partager
+
C'est quoi ce truc ?

Environ 10 mille touristes japonais ont visité la Tunisie en 2010, soit 1% seulement des 10 millions voyageurs nippons, parcourant le monde chaque année.

La promotion de la destination Tunisie au Japon a fait l’objet d’une table ronde organisée, mardi, à Tunis. A cette occasion, un exposé a été présenté par M. Toshio Uruno, responsable japonais de marketing, sur « les défis du tourisme et les attentes des touristes japonais en Tunisie.

 »  Il en ressort, que pour passer ses vacances, qui ne dépassent pas, généralement, les quelques jours, le touriste nippon, a des exigences fondamentales liées, notamment à la propreté et l’hygiène ainsi qu’aux conditions de sécurité prévalant dans la destination touristique.

Il est aussi, nécessaire, a indiqué l’expert, de s’assurer que les guides touristiques parlent le japonais, qu’il existe une cuisine japonaise et que des visites sont organisées à un maximum de sites archéologiques.

Le tourisme balnéaire n’est pas privilégié par les japonais, à l’inverse du tourisme saharien et des voyages d’aventure, a-t- il encore précisé.

« Pour augmenter le flux touristique japonais en Tunisie, il faut planifier la promotion du pays au Japon, s’associer à des agents de voyages et de communication spécialisés, mettre en place un site web en langue japonaise pour la diffusion d’informations précises et renforcer les liaisons aériennes entre les deux pays », a recommandé l’expert.

De son côté, le ministre conseiller à l’ambassade du Japon en Tunisie, M.Takahisa Tsugawa, a indiqué que son pays met son expertise touristique à la disposition des tunisiens pour contribuer à y dynamiser le tourisme.

Pour sa part, M. Habib Ammar,  directeur général de l’Office National du tourisme tunisien (ONTT) a souligné que cette réunion s’inscrit dans le cadre de la mission d’une délégation d’experts de l’agence japonaise de la coopération internationale (AGICA), visant à impulser le flux des touristes japonais vers la Tunisie.

Cette délégation, a-t-il ajouté, se rendra à Tozeur et Kébili (Sud tunisien) pour prospecter les moyens à même d’améliorer le rendement touristique dans ces régions et encourager les touristes japonais à y aller.

Il est nécessaire de diversifier les marchés touristiques, notamment japonais, dont les touristes sont dépensiers, a-t-il relevé, espérant voir le nouveau Gouvernement tirer profit de l’étude stratégique sur le développement du secteur touristique à l’horizon de 2016, surtout qu’auparavant « nous n’avons pas eu le courage de mettre le doigt sur les faiblesses dont souffre le secteur touristique ».

Source: TAP

Partagez !
Twittez !
Partager
Partager
Partager
Partager
+

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez aussi aimer

La Tunisie à 280 euros la semaine en 4 étoiles tout compris !

0partages Partagez ! Twittez ! Partager Partager Partager