Tunis, capitale de la danse : « Je danse donc je suis »

Tunis, capitale de la danse : « Je danse donc je suis »

- dans Non classé
0
partages
Partagez !
Twittez !
Partager
Partager
Partager
Partager
+
C'est quoi ce truc ?

Quand le Festival Extra d’Annecy croise les Rencontres chorégraphiques de Carthage, cela donne Tunis, Capitale de la danseBelle alchimie !

Du 1er au 6 mai 2012, l’avant-garde de la danse contemporaine se donne rendez-vous et investit les planches de la capitale. Qu’ils viennent d’Iran, d’Algérie, de Tunisie, d’Angleterre, du Sénégal, d’Haïti ou de France, les artistes – chorégraphes se sont tous passés le mot pour vous faire vibrer au cours des 17 représentations de cette programmation 2012, que ponctueront des rencontres professionnelles.

A ne pas manquer notamment : 

– la journée du samedi 5 mai avec plusieurs grands noms de la danse contemporaine française : Jean-Claude Gallotta avec le célèbre « Daphnis é Chloé », Mathilde Monnier et Jean-François Duroure avec les duo « Pudique acide / Extasis », Rachid Oumradane avec « Des témoins ordinaires », Amala Dianor avec « Crossroads »

– Le dimanche 6 mai sera placé sous le signe de la danse hip hop et des cultures urbaines. Une occasion unique de découvrir le spectacle plein d’énergie Elektro Kif de la chorégraphe Blanca Li.

Entrée sur présentation de votre carte d’accèsRéservation au Théâtre Municipal de Tunis

Vous pouvez dès à présent admirer les prestations de quelques invités de cette nouvelle édition, soutenue notamment par lInstitut français et de nombreux partenaires français.

 

Source: Institut Français de coopération 

Partagez !
Twittez !
Partager
Partager
Partager
Partager
+

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez aussi aimer

La Tunisie à 280 euros la semaine en 4 étoiles tout compris !

0partages Partagez ! Twittez ! Partager Partager Partager